Quelle est l’importance des fonds du deuxième pilier ?

Le deuxième pilier du système de retraite suisse complète le premier en assurant un revenu adéquat à la retraite. Si vous avez versé des cotisations mensuelles de retraite pendant votre vie active, vous pouvez retirer vos avoirs avant la retraite sous certaines conditions. Découvrez ici les droits acquis et les conditions de retrait !

Pourquoi investir dans le deuxième pilier (achat) ?

Si vous changez d’emploi, votre nouveau salaire peut être plus élevé ou le fonds de pension de votre nouvel employeur peut vous offrir de meilleures conditions. Il se peut aussi arriver que vous n’ayez pas toujours cotisé au deuxième pilier pendant votre vie active, d’où un manque à gagner. Dans ce cas, en fonction des conditions de votre nouveau fonds de pension, vous pourrez peut-être investir dans votre propre pilier 2 en rachetant les cotisations de quelques années. Les avoirs du 2ème pilier peuvent être déduits de votre facture fiscale. Contactez votre nouvelle caisse de pension pour savoir si vous pouvez investir dans le deuxième pilier et à quelles conditions. Vous pouvez obtenir de plus amples informations auprès de votre employeur.

Qui est obligé de contribuer au deuxième pilier ?

Les salariés âgés de 17 ans et plus qui perçoivent du même employeur un salaire annuel égal ou supérieur à 21 510 CHF (jusqu’en 2021) sont tenus de verser des cotisations à la section 2 pour le risque décès et invalidité à partir du 1er janvier qui suit leur 17e anniversaire. Les salariés âgés de 24 ans et plus qui perçoivent de leur employeur un salaire annuel égal ou supérieur à 21 510 CHF sont également tenus de verser une cotisation forfaitaire à la caisse de pension à partir du 1er janvier suivant leur 24e anniversaire.

A lire également  Comment choisir son nouveau métier lors d’une reconversion professionnelle ?

Les avoirs du 2ème pilier ou libre passage : qu'est-ce que c'est ? |  Entreprise sans fautes

Les salariés et les indépendants qui ne remplissent pas ces conditions peuvent également verser des cotisations volontaires. Le montant est de 21 510 CHF par an (limité jusqu’en 2021). Ce montant est souvent appelé « limite de départ » ou « salaire minimum ». Si le salaire annuel se situe entre 21 511 CHF et 25 095 CHF, les cotisations sont déduites de la contribution salariale de 3 585 CHF. C’est ce que l’on appelle le salaire minimum ajusté.

Quand l’argent du deuxième pilier sera-t-il remboursé ?

Il est parfaitement possible de retirer les fonds du deuxième pilier avant la retraite. Toutefois, cette possibilité est limitée à une fois tous les cinq ans. Vous pouvez le faire si vous avez besoin des fonds pour acheter votre première maison ou pour rembourser un prêt hypothécaire. En cas de décès, le conjoint et les enfants survivants sont les principaux bénéficiaires du capital de libre passage. Vous devez donc envisager des moyens d’assurer la continuité du régime de retraite de votre entreprise.

En outre, les citoyens suisses assurés ont le droit de retirer la totalité de leur avoir de retraite lorsqu’ils changent d’emploi, reprennent le travail après un congé ou perdent leur emploi. Ce droit s’applique également en cas de divorce ou de départ définitif de la Suisse. Avec l’aide d’organismes professionnels qualifiés, vous pouvez facilement rétablir votre deuxième pilier ou vos droits acquis. Contactez un expert pour tirer le meilleur parti de ces activités !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*