Formation courtier immobilier : quelle formation choisir ?

Suivre une formation peut s’avérer efficace pour devenir un bon courtier immobilier. Cela vous garantira un avenir meilleur dans le monde professionnel. Vous devrez en outre développer certaines capacités pendant et après la fin de votre formation. Prenez ainsi le temps de bien choisir la formation qui vous convient pour devenir un spécialiste fiable.

Vous pouvez suivre plusieurs formations pour devenir courtier immobilier

Vous êtes libre de choisir la formation que vous voulez pour devenir courtier immobilier. Vous pouvez par exemple prétendre à un BTS en assurance, finance ou banque. Vous pourrez aussi atteindre ce niveau dans la mention profession immobilière. Mis à part cela, il y a le DUT en carrières juridiques qui sont une option très intéressante pour un courtier immobilier.

Par ailleurs, vous pouvez aller jusqu’à une licence professionnelle en assurance, banque et finance. N’oubliez pas que vous pouvez obtenir un diplôme de master si vous voulez aller plus loin.

Une école d’ingénieur peut aussi vous accueillir si vous le souhaitez. Cela vous ouvrira certainement la porte à un diplôme adéquat pour le poste que vous voulez occuper. Enfin, il reste le stage dans un établissement qui propose des opérations de crédits immobiliers. Cette dernière option peut durer 40 heures selon votre expérience professionnelle.

Le point sur les qualités d’un bon courtier immobilier

Vous voulez devenir le meilleur courtier immobilier ? Notez dans ce cas que vous pourrez améliorer vos compétences en insistant sur les points suivants :

  • Les bases dans le domaine juridique et de la rigueur
  • De la curiosité intellectuelle et une bonne compétence relationnelle
  • Des capacités de négociation pour mener à bien les discussions avec vos clients. Cela vous sera bénéfique pour fidéliser ces derniers.
  • Un esprit méthodique pour mieux défendre les intérêts de vos clients. Vous en aurez aussi besoin pour bien gérer votre travail.
  • Une forte compréhension de vos clients afin de leur offrir le meilleur accompagnement pendant un projet d’achat immobilier.
A lire également  L'éthique des affaires : une tendance en hausse pour la formation professionnelle

Vous pouvez développer ces points pendant et après votre formation en courtage immobilier. Il vous sera alors plus facile de mener à bien les opérations qui vous seront confiées dans le monde professionnel.

Vous pourrez exercer librement en tant que courtier immobilier à l’avenir

N’oubliez pas que vous allez exercer un métier réglementé en devenant courtier immobilier. Cela implique que vous devrez avoir une habilitation IOBSP pour faire le travail. Il faudra aussi enregistrer vos activités auprès de l’ORIAS. En plus de cela, il ne faut pas négliger l’assurance qui est une condition très importante pour exercer librement.

Vous devrez au moins avoir une garantie responsabilité civile professionnelle avant de vous lancer. Vous avez ensuite la possibilité de choisir le statut de salarié qui peut vous offrir des avantages considérables.

Notez par exemple que vous ne serez pas obligé de chercher des clients à tout moment. Il y a d’un autre côté le statut d’indépendant qui fait de vous votre propre patron. Vous serez dans ce cas libre de prendre les décisions que vous voulez sans avoir la moindre restriction.

Qu’en est-il du salaire d’un courtier immobilier ?

Prenez le temps de bien choisir votre voie après la fin de votre formation en courtier immobilier. En effet, le salaire que vous toucherez peut parfaitement dépendre du statut que vous choisirez. D’ailleurs, le tarif applicable repose aussi sur votre niveau en tant que courtier.

Vous pourrez ainsi toucher entre 1 700 et 3 300 €/mois si vous travaillez en tant que travailleur indépendant. Vous pouvez en outre obtenir entre 1 600 et 1 800 €/mois si vous êtes débutant en tant que salarié. Cela peut dépendre de l’établissement que vous rejoignez. Votre salaire peut d’un autre côté aller jusqu’à 2 300 et 2 800 €/mois à la fin de votre carrière. Notez que ces tarifs sont des moyennes. Ce qui implique qu’ils peuvent augmenter ou diminuer en fonction de la situation.

A lire également  Suivre une formation : quels avantages ?  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*