Les assurances à souscrire en entreprise 

Entreprendre c’est prendre un énorme risque, en être conscient et décider de l’assumer. Les risques étant prévisibles, il est recommandé de les prévenir. Quoi de mieux que de souscrire à une assurance pour prévenir chaque risque ? Toute entreprise est vulnérable à un ou plusieurs risques. Ces derniers pouvant être amoindris et prévenus grâce aux souscriptions à des assurances. Partant de ce principe, il y’a plusieurs types d’assurance auxquels on  peut souscrire pour rendre son entreprise plus sûre. Elles se distinguent en deux groupes: les assurances obligatoires et les assurances facultatives.

Les assurances obligatoires pour une entreprise  

En effet, il y a un certain nombre d’assurances qui sont imposées aux entreprises. Elles sont prescrites par la loi dans le cas de la responsabilité décennale par exemple. Il peut s’agir aussi des textes régissant certaines activités qui imposent ces assurances. Elles peuvent devenir obligatoires par des dispositions contractuelles. En clair, l’existence d’un contrat de bail commercial par exemple entraîne la souscription obligatoire à certaines assurances. Il n’y a pas une liste exhaustive pour ces assurances, mais celles qui sont les plus souvent imposées sont connues. Nous avons en premier, l’assurance responsabilité civile professionnelle qui s’impose aux experts-comptables, médecins, dentistes…. L’assurance contre les accidents du travail et l’assurance professionnelle automobile sont aussi des assurances fréquemment imposées. La liste peut s’allonger en fonction des lois et textes régissant le domaine de votre entreprise.

Les assurances facultatives à souscrire en entreprise  

Ce second groupe d’assurance vient compléter celles qui sont obligatoires. Comme leurs noms les définissent, elles ne sont pas imposées aux entreprises. Cependant, elles permettent de garantir l’entreprise contre les différents risques auxquels elle est exposée. Par leurs biais, vous pouvez décider soit d’assurer les biens de l’entreprise. Il s’agit de tout type de biens locaux, matériels, outils, véhicules, stocks. Vous pouvez aussi souscrire à une assurance sur la perte de la valeur vénale du fonds de commerce. Cette dernière vise à combler dans les besoins, les pertes et les manques à gagner subis par l’entreprise. Les  assurances facultatives peuvent porter sur des personnes ou des groupes de personnes définis. Ces assurances viennent compléter la sécurité sociale, ou encore l’assurance maladie ou vie des employés. L’entreprise peut alors  de manière volontaire souscrire plusieurs régimes complémentaires à la sécurité sociale.

A lire également  Pourquoi souscrire à une assurance pour son entreprise ?

Les risques encourus par une entreprise non assurée   

Plusieurs entreprises se dérobent à la souscription des entreprises notamment à cause des coûts. L’entreprise demeure ainsi vulnérable. Les risques encourus par l’entreprise non assurée sont variés. Lorsqu’une entreprise se dérobe à la souscription à des assurances obligatoires, le code des assurances punit le responsable de six mois d’emprisonnement et d’une amende de 75 000€. Des  risques sont aussi encourus lorsqu’une entreprise ne souscrit pas à une assurance facultative. En effet, une entreprise peut à tout instant subir ou causer des dommages et la loi ne peut pas incriminer l’entreprise de ne pas avoir souscrit d’assurance facultative. Cependant, l’entreprise peut être amenée, en cas de dommage, à payer des sommes énormes qui dépassent largement le coût annuel d’un contrat d’assurance.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*