En quoi consiste la formation Vgp ?

La formation Vgp permet de procéder à une vérification générale des engins de chantier, notamment des équipements de levage. Elle optimise la surveillance et la conservation en bon état de ces engins, avant de les remettre en service. Les travailleurs et les autres acteurs dans un chantier de BTP peuvent veiller au bon fonctionnement des équipements de travail. Cette formation est un moyen de se prémunir de tout accident de travail.

Définition de la VGP

La VGP, ou Vérification Générale Périodique est une méthode servant à vérifier tous les engins et de déterminer s’ils ne présentent pas des risques. Elle englobe la période, le type de matériel et son utilisation. Il s’agit d’une procédure régie par le Code du travail avec l’article R4323-23.

Si vous disposez des appareils de levage, il est recommandé de faire des contrôles périodiques. Parfois, les utilisateurs des engins le considèrent comme des contraintes, cependant, ces contrôles sont nécessaires, mais pour détecter les éventuelles anomalies de vos machines. Une négligence peut endommager votre machine. L’endommagement de cette dernière peut entraîner des dégâts irréversibles et des accidents graves.

Formation VGP : signification de la VMS et VRS

La VMS, ou Vérification de Mise en Service, est une vérification obligatoire des machines nouvellement acquises. En d’autres termes, la VMS est une première vérification qui vous permettra d’obtenir un rapport précis sur l’appareil. Selon l’article R4323-22 du Code du travail, la VMS est tout autant valable sur un appareil neuf qu’une machine d’occasion. Sans vérification, vous n’avez pas le droit d’utiliser un appareil de chantier. En effet, c’est important pour déterminer si l’appareil ne présente ni un défaut d’usinage ni un dysfonctionnement qui pourraient mettre en danger son utilisateur.

A lire également  Les bonnes raisons d’opter pour un e-learning pour votre société

La VRS, ou Vérification de Remise en Service est une vérification dédiée à un appareil de levage qui a déjà subi des réparations. La vérification est obligatoire après une importante réparation, une modification avec ajout et d’une réparation suite à une panne. D’ailleurs, l’article R4323-28 du Code du travail est très clair à ce sujet. Cette vérification concerne plusieurs engins, en l’occurrence le transpalette, le chariot, la nacelle, la grue, le pont roulant ou le bras de levage.

Formation VGP : utile pour le développement du chantier

Pour optimiser le développement de votre chantier, vous devez suivre une formation VGP et faire appel à un organisme agréé. Ce dernier vous propose une formation adéquate avec un formateur qualifié, spécialisé en manutention et expert en contrôles et vérifications d’engins d’élévation. La formation VGP s’adresse à toute personne qui souhaite connaître l’état des appareils de levage. Elle doit avoir des bases en manutention et en levage. Durant la formation, vous serez encadré par des professionnels. Ils sauront quoi faire pour vous transformer en un expert en la matière. Cela, en vous délivrant un certificat d’aptitude à la fin de la formation.

Pendant la formation, vous êtes emmené à déchiqueter les principaux points de vérification générale et périodique des engins, en l’occurrence l’importance juridique des contrôles périodiques pour la sécurité au travail, le procédé réglementaire à respecter, le bon suivi du carnet de maintenance, le retour sur des bases techniques, le fonctionnement des appareils et accessoires et le processus à respecter pour la vérification périodique.

  • Après cette formation, vous serez capable de vérifier vos engins et de détecter s’ils présentent des anomalies ou non.
  • Néanmoins, cette vérification doit être faite dans une période bien définie et en fonction de la nature et l’utilisation du matériel.
  • Certains matériels doivent être contrôlés tous les trimestres, comme les plieuses, fraiseuses, etc. D’autres, tous les semestres, comme les appareils équipés de fonction levage.
A lire également  Comment faire un bon score de Tage mage ?

Sécurité : Pourquoi passer une formation VGP ?

Les Vérifications Générales Périodiques (VGP) sont obligatoires pour les engins de chantiers. De nombreuses entreprises spécialisées dans le bâtiment ont donc recours aux services d’un prestataire externe pour ces contrôles. Cela permet d’assurer le bon fonctionnement d’une machine, mais également de garantir la sécurité de ceux qui l’utilisent. En effet, un engin de levage qui ne tiendrait pas expose son utilisateur à de nombreux risques. Mais il est possible de suivre une formation VGP pour procéder à une vérification générale périodique des engins de chantier soi-même. Et cela en quelques semaines seulement.

Si vous suivez cette formation VGP, cela vous permettra également de créer votre propre organisme de contrôle. Vous pourrez travailler auprès de nombreuses entreprises du bâtiment. Et si vous la suivez pour effectuer les contrôles pour votre entreprise, cela vous permettra de gagner du temps et de réaliser des économies. Tout en restant toujours parfaitement dans la légalité des contrôles. De plus, vous serez formé directement sur les machines que vous utilisez. Cela vous permettra d’être rapidement opérationnel. Vous pouvez aussi proposer à l’un de vos salariés de suivre cette formation pour qu’il gagne en compétences.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*