Religion dans l’entreprise : quelles sont les règles ?

La liberté de la religion est un droit fondamental régi par le code de travail. Cependant, l’employeur ne peut pas interdire de manière générale et absolue la pratique religieuse au travail. Aujourd’hui, la manifestation des faits religieux s’accentue de plus en plus en entreprise, mais l’employé doit le faire indépendamment du travail. La religion dans l’entreprise reste un sujet délicat. Les managers et les équipes RH y sont confrontés régulièrement. Quel moyen pour gérer la religion au travail ?

Les principes de la liberté de religion

Dans une entreprise, l’employeur est tenu de respecter les convictions religieuses de ses salariés. En raison de la religion, il ne peut ni sanctionner ni licencier un employé. Ce dernier a également le droit d’accéder à une formation et d’être promu si une occasion se présente. Toutefois, l’employeur peut poser une limite si la religion porte atteinte au bon fonctionnement de son entreprise. Aussi, il peut prendre une disposition si vous faites de la religion comme justification d’absence pendant vos heures de travail.

Les vêtements et les signes religieux au travail

Si vous êtes connecté à la pratique de la religion, personne ne pourra vous empêcher de porter des vêtements religieux au travail. En revanche, chaque entreprise a leur propre règlement intérieur qui permet à l’employeur d’apporter des limitations à cette liberté. Pour votre sécurité et votre santé, certains vêtements et accessoires sont interdits pendant l’accomplissement du travail. Pour que vous soyez hors de danger, vous êtes obligé de porter des tenues de travail.

Un vêtement religieux non adapté au travail peut également accroitre les risques d’accident. L’employé n’a pas ainsi le droit de porter un vêtement cachant son visage pendant le travail. Parfois, le port de signes religieux est une liberté individuelle régie à la fois par la liberté religieuse, la liberté fondamentale et la liberté de se vêtir. Il est alors difficile pour l’employeur d’interdire à ses employés de porter de signes distinctifs religieux durant le travail.

A lire également  Pourquoi se tourner vers une agence pour la création d’une entreprise ?

Congé et fêtes religieuses au travail

Selon le principe du droit commun, un salarié peut demander un jour de congé pour la pratique de sa religion. L’employeur pourra par la suite accepter ou refuser sa demande. En revanche, l’employé ne peut pas exiger un aménagement particulier pour des motifs religieux, surtout si vous n’avez pas obtenu une autorisation de la part de son employeur. Vous pouvez en revanche demander un aménagement des horaires pour des raisons religieuses.

Cependant, l’organisation du temps reste au pouvoir de l’employeur. Ce dernier n’a aucune obligation d’accorder votre demande. Parfois, les conventions collectives prévoient un congé pour certaines fêtes religieuses, notamment une cérémonie religieuse d’un enfant. Vous avez également le droit de vous absenter du travail à l’occasion de certains événements familiaux pour pouvoir remplir vos obligations civiques ou pour comparaitre devant la justice. Vous pouvez par ailleurs demander un congé de circonstance appelé « petit chômage ».

La religion et l’organisation du temps de travail

L’omniprésence de Dieu prouve que les religieux peuvent prier n’importe où et à n’importe quel moment. Dans une entreprise, est-ce le cas ? La réponse est oui. Vous pouvez prier dans l’enceinte de l’entreprise, mais seulement pendant les heures de pause.

  • Assurez-vous également que votre prière ne perturbe pas l’organisation du travail.
  • L’employeur aura le plein pouvoir de faire opposition si la règle n’est pas respectée.

Néanmoins, dans une entreprise, vous n’êtes pas en position d’invoquer votre religion pour refuser l’exécution d’un travail. Un salarié musulman embauché comme boucher ne peut par exemple refuser de traiter une viande de porc. La religion devance parfois le travail. Ainsi, votre organisation de travail doit s’adapter aux contraintes de la pratique religieuse.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*