Qu’est-ce que le dispositif d’emploi accompagné des travailleurs handicapés ?

Le programme d’emploi accompagné pour les salariés en situation de handicap résulte de la loi de travail de 2017. Base d’une insertion sociale réussie, il vise à rendre autonomes les personnes en situation de handicap en facilitant leur insertion dans le monde professionnel et de réduire la discrimination liée aux personnes handicapées. Découvrons plus en détail ce dispositif d’emploi accompagné des travailleurs handicapés.

Un dispositif administratif pour trouver un emploi stable

L’objectif est de permettre à ces salariés de retrouver un emploi stable dans des entreprises du secteur public ou privé et de le conserver sur le long terme. La plupart de ces emplois ne se trouvent qu’à l’intérieur de bâtiments spécifiques adaptés à une situation de handicap et dans un environnement protégé. Cette situation peut évoluer grâce à un accompagnement de proximité : c’est la clé du dispositif d’emploi accompagné qui consiste en la présence d’un référent emploi accompagné. Le rôle de cette personne est de conseiller et d’accompagner le travailleur handicapé, et de faciliter le processus d’acceptation par l’employeur. Il conseille l’employeur pour l’utilisation d’outils de communication appropriés ou de formations spécifiques à des travailleurs handicapés. Ce dispositif d’emploi procède à un examen de la situation en fonction du projet professionnel, des capacités et besoins du travailleur et de son employeur.

Accompagnement à la réalisation du projet professionnel

L’aide à la recherche d’emploi se concentre sur les entreprises qui embauchent des travailleurs handicapés et répondent à leurs besoins. L’organisation qui gère le programme d’emploi assisté est celle qui s’en occupe. Il sert également de médiateur entre les deux parties. Il s’agit aussi d’un accompagnement pour assurer le parcours professionnel, adapter le poste de travail et peut inclure des services tels que la formation ou le bilan de compétences. L’entreprise s’appuie également sur l’écoute du salarié, avec l’aide du médecin du travail.Pour la mise en œuvre de ce plan d’accompagnement, voici les étapes à suivre:

  • Une personne morale, comme l’ESAT, gère le dispositif d’emploi accompagné. Il peut fonctionner grâce à un contrat de gestion signé avec un opérateur du service public de l’emploi, par exemple Pôle Emploi.
  • Après obtention de l’accord CDAPH, une convention individuelle d’accompagnement est établie entre votre bénéficiaire, l’employeur et l’entreprise qui gère le dispositif d’emploi accompagné.
  • Il détaille les modalités d’accompagnement et de soutien du travailleur handicapé et de l’employeur sur le lieu de travail.
A lire également  Quels sont les avantages d'une société de domiciliation ?

Les coachs d’emploi peuvent fournir un soutien continu de plusieurs façons, selon les besoins de la personne en situation de handicap. Par exemple, ils peuvent vous aider avec la formation en cours d’emploi et peuvent vous soutenir, vous et l’employeur, lorsque vous commencez un emploi. Alternativement, ils peuvent fournir un soutien et des conseils uniquement lorsque vous le demandez.

La durée du dispositif d’aide des travailleurs handicapés 

Cet accompagnement est valable tout au long du parcours professionnel de la personne en situation de handicap, de la recherche d’emploi à son quotidien de salarié. Une étape encourageante pour qu’ils cessent d’opposer emploi et handicap, grâce à des efforts concrets qui doivent être adaptés aux besoins réels.Une norme nationale doit procéder à l’évaluation du système, recueillir des données sur sa mise en œuvre et permettre d’identifier les difficultés rencontrées.

Les conditions d’obtention du dispositif d’aide d’appui pour les personnes en situation de handicap

Les conditions sont simples. Vous devez avoir au moins 16 ans et être reconnu comme travailleur handicapé. La CDAPH oriente ensuite la personne, qui doit donner son accord, vers ce dispositif. Un opérateur public d’emploi peut également proposer à une personne handicapée d’en profiter tel que le Pôle Emploi, la représentation locale ou Cap Emploi. Auparavant, les travailleurs en situation de handicap pouvaient demander une évaluation prenant en compte leur projet professionnel, leurs capacités et leurs besoins.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*