Les interactions entre la comptabilité et la fiscalité

La relation entre la comptabilité et la fiscalité est à la fois complexe et simple. Ces deux domaines sont en évolution constante, et elles permettent aux entreprises de mieux calculer l’assiette d’impôt sur le bénéfice. La plupart des personnes ont tendance à croire que la fiscalité et la comptabilité sont une seule entité. Si à première vue ces notions semblent similaires, vous devez retenir aujourd’hui que la comptabilité a pour objet de mettre à jour la situation financière d’une entreprise et la fiscalité elle s’intéresse à la détermination du montant des impôts et des taxes.

Corrélation entre les deux notions

La comptabilité et la fiscalité sont liées aux impôts sur les sociétés surtout celui qui porte sur les bénéfices. Tous les profits réalisés par l’entreprise influent grandement sur l’assiette fiscale de l’impôt sur les bénéfices. Les profits sont calculés sur la base des informations fournies dans le dossier fiscal que l’entreprise présente en fin d’année. Tous les documents fiscaux font partie de la comptabilité. Il s’agit notamment du compte de résultat et du bilan comptable. Nous tenons à rappeler que ces documents doivent être élaborés selon le plan comptable général.

Chaque entreprise doit respecter le droit fiscal et le droit comptable à travers le PCG (plan comptable général).

Approche complémentaire dans le traitement des opérations

La comptabilité et la fiscalité se complètent dans le sens où la stratégie mise en place pour l’atteinte des objectifs fiscaux est complémentaire à celle de la comptabilité. Il est donc nécessaire de comprendre la passation des écritures comptables ainsi que la cohérence des analyses. Dans certains cas, les traitements fiscaux et comptables convergent vers un même but. Et dans d’autres, la comptabilité ne fonctionne pas de la même manière que la fiscalité. Toutes les entreprises qui doivent respecter le droit fiscal et le droit comptable procèdent à des ajustements en fin d’exercice à l’approche de l’établissement du bilan financier et comptable.

A lire également  Quels sont les services financiers qui sont présents dans une entreprise ?

L’enjeu de la comptabilité et de la fiscalité

Toutes les entreprises sont parfaitement conscientes qu’à la fin de chaque exercice, il faut faire des bilans de clôture d’activité afin de commencer un nouvel exercice. Le montant de l’assiette fiscale est déterminé en fonction du résultat fiscal qui est lui-même connecté au résultat comptable. Il est possible d’appliquer deux types d’ajustements à savoir : les déductions ou les réintégrations. Les différences entre ces deux notions sont assez inexistantes, mais vous devez en tenir compte pour ne pas changer un résultat fiscal par ignorance.

Au vu de la complexité de la comptabilité et de la fiscalité, il est conseillé de faire appel à un expert-comptable pour votre entreprise. Il est impératif que le résultat fiscal soit fiable pour éviter que votre société ne paye des sanctions lourdes ou encore ne subisse un redressement fiscal. Il est possible de diminuer considérablement le risque d’erreur grâce aux nouveaux logiciels. Pour vous décharger de toute responsabilité, vous devez veiller à ce que le logiciel soit en accord avec les lois de finance récente.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*