Distinction entre un avocat et un juriste

La majorité des personnes ont tendance à faire la confusion entre un juriste et un avocat. D’aucuns pensent qu’il s’agit d’un même métier ce qui n’est pas du tout vrai. Le métier de juriste est bien différent de celui d’avocat, mais les deux se complètent. Il est vrai que ces deux personnes sont des professionnels de la loi. Le parcours suivi pour devenir un juriste n’est pas le même que celui d’un avocat et leurs fonctions sont bien distinctes.

Les points de divergence entre un avocat et un juriste

Le juriste et l’avocat ont suivi une formation de droit c’est un fait indéniable, mais il ne faut en aucun cas confondre ces deux corps de métier. Le juriste joue le rôle de conseiller juridique pour son mandataire. Pour réussir sa mission, il doit suivre une formation en droit surtout en droit des entreprises et en droit immobilier. C’est ce qui le rend apte à donner des conseils à une entreprise en cas de besoin.

L’avocat quant à lui est un professionnel ayant comme mission de représenter les clients devant la justice et même en dehors en cas de litige. Il défend les intérêts de son client et lui donne des conseils. Vous pouvez faire appel à lui pour la signature des contrats légaux.

Pour qui travaillent ces deux professionnels ?

Nous tenons à vous rappeler que l’expression juriste est mal employée par certaines personnes. Le terme exact est juriste d’entreprise ce qui signifie que ce professionnel travaille en interne pour le compte d’une entreprise. Il y travaille en tant que consultant pour donner des conseils avisés à l’entreprise qui représente son client.

En ce qui concerne l’avocat, il est un auxiliaire de justice qui travaille de manière indépendante. Il est donc capable d’avoir plusieurs clients professionnels comme particulier. Il est libre de travailler de façon individuelle ou dans une entreprise civile en tant que salarié. Il peut également exercer dans un cabinet d’avocat ou collaborer avec une association.

A lire également  Comment consulter une convention collective ?

Les réglementations

Le juriste étant un consultant n’a aucune obligation de garder un secret qui lui est confié par son client. Mais les dossiers gérés par un juriste peuvent faire l’objet d’une saisie par la justice en cas de litige.

L’avocat est tenu au secret professionnel tout comme le médecin. Toutes les informations qui lui sont confiées par son client sont confidentielles. Il ne doit les divulguer à personne, peu importe la situation. Il peut éventuellement demander conseil à un collègue sur une affaire en cours sans pour autant donner la profondeur du problème. Même si le contrat avec son client prend fin, ce professionnel doit garder le secret. Il est strictement interdit à un avocat de travailler pour deux parties opposées.

Les domaines de compétences d’un avocat

L’avocat est compétent pour gérer les affaires du droit pénal qui consiste à prendre en charge la gestion des actes criminels. Vous pouvez également compter sur un avocat pour la résolution d’un conflit familial, car il est aussi spécialisé en droit de la famille. Si vous êtes un employé qui rencontre des difficultés au travail, l’avocat saura vous aider à trouver une solution grâce à ses compétences en droit du travail.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*