Création d’entreprise : les assurances obligatoires à souscrire

Être entrepreneur implique une série d’obligations à remplir et dans ce contexte administratif, l’assurance joue un rôle important. Celle-ci, loin de causer un préjudice économique à l’entreprise, est d’une importance vitale en tant que filet de sécurité contre les pertes matérielles et économiques liées à l’activité. Quelles sont les assurances que votre entreprise doit avoir en vertu de la loi ?

L’assurance responsabilité civile et produit

Une police d’assurance responsabilité civile est nécessaire pour qu’une entreprise se protège contre les réclamations pour négligence faites par des tiers en relation avec des blessures ou des dommages matériels résultant des opérations de l’entreprise.

Par exemple, il est susceptible de couvrir une personne qui pénètre dans vos locaux, glisse sur une surface mouillée et subit un grave traumatisme crânien.

La police peut également couvrir les blessures résultant des produits vendus ou fournis par votre entreprise. Vous devez vérifier l’étendue de votre couverture pour vous assurer que la responsabilité du fait des produits est incluse dans votre police, le cas échéant. Ceci est particulièrement important pour les entreprises qui vendent des aliments ou des produits dans le cadre de leurs activités quotidiennes ou pour la collecte de fonds.

Vous devriez également vérifier dans quelle mesure vos bénévoles sont couverts. Quoi qu’il en soit, il est important de tenir des registres détaillés de tous vos bénévoles et d’établir et de communiquer des lignes directrices claires définissant les rôles et les activités des bénévoles.

L’assurance multirisque

Les garanties contre l’incendie, le vol ou les dommages aux marchandises sont les situations les plus courantes couvertes par ces polices que les travailleurs autonomes doivent souscrire. La différence entre cette assurance et celles qui couvrent les risques pour l’intégrité physique de l’intéressé est qu’elle se réfère aux locaux dans lesquels l’activité est exercée. Dans le cas des baux, les propriétaires imposent également généralement certaines assurances dans le contrat de location.

A lire également  Créer son entreprise : les étapes administratives obligatoires

L’assurance contre accident

Toutes les entreprises employant des travailleurs sont tenues d’avoir une assurance contre les accidents du travail. Cette assurance est étroitement liée à la convention collective de l’entreprise puisqu’elle fixe les garanties et les indemnités que l’assurance doit couvrir en cas d’accident. Le secteur sera très important pour déterminer le prix de l’assurance ainsi que le nombre de travailleurs dans l’entreprise et le capital assuré.

L’assurance accident couvre les accidents, l’invalidité permanente ou le décès du travailleur.

L’assurance maladie

Vous devez souscrire à l’assurance maladie en particulier dans le cas des indépendants, où tout problème de santé peut avoir des conséquences importantes pour l’entreprise. De plus, si vous appartenez à ce groupe, vous pouvez déduire une partie de la prime dans la déclaration de revenus des particuliers. Et en tant qu’employeur, c’est toujours une bonne garantie d’avoir des salariés assurés afin qu’ils puissent recevoir des soins rapides et de qualité lors de leur départ. De plus, vous pouvez également déduire la charge dans l’impôt sur les sociétés.

L’assurance vie

 La partie économique est le moteur de votre activité, la gestion de votre entreprise relève de votre responsabilité et un imprévu peut survenir à tout moment. Avec l’assurance-vie, en cas de décès, les bénéficiaires que vous désignez recevront le capital assuré, de sorte qu’en votre absence les conséquences économiques pour vos proches soient minimisées.

Grâce à ces différentes assurances, vous pouvez développer votre activité sans crainte.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*