Comment obtenir un extrait KBIS en tant qu’auto-entrepreneur ?

L’extrait KBIS est un document très important dans le domaine de l’entrepreneuriat. Notez toutefois qu’il est connu par l’appellation d’extrait K si vous êtes enregistré en tant qu’auto-entrepreneur. Vous ne devrez avoir aucun mal à obtenir ce document si vous le souhaitez. Les points suivants vous apporteront plus de précisions sur l’obtention de votre extrait K.

L’importance d’avoir un extrait K pour votre entreprise

De nombreux organismes peuvent vous demander un extrait KBIS à tout moment. Cela est par exemple le cas pour pôle emploi au cas où vous cumulez le chômage dans votre entreprise.

Ce document est aussi indispensable pour réaliser les démarches bancaires au nom de l’entreprise. À cela s’ajoute la souscription à une assurance ainsi que la signature d’un contrat avec vos fournisseurs. Vos clients peuvent aussi demander à voir cet extrait avant de signer un devis, mais aussi un achat de matériel. Notez de ce fait que l’extrait KBIS ne sert pas uniquement qu’à enregistrer votre société auprès du RCS.

Un KBIS auto-entrepreneur est facile à obtenir

Notez avant tout que vous pouvez obtenir gratuitement le document. Il faut en premier lieu enregistrer votre entreprise sur le site de l’URSAFF ou sur « infogreffe ». La commande de l’extrait KBIS auto entrepreneur se fait en outre sur le site officiel kbis.net. Vous pouvez demander un accompagnement par un tiers si vous le souhaitez.

Le CFE de votre chambre de commerce peut par exemple vous venir en aide. Vous devez toutefois vous attendre à ce que la procédure devienne payante. Vous obtiendrez en outre votre extrait K dans une dizaine de jours. Sinon, vous pouvez toujours vous procurer gratuitement le document sans vous faire accompagner.

A lire également  Création d'entreprise : les aides incontournables pour bien démarrer

Les informations indispensables dans un extrait K

Votre extrait K doit normalement contenir les informations suivantes :

  • Votre identité complète avec celle de l’entreprise
  • Le greffe de rattachement de votre nouvelle entreprise
  • Le numéro d’immatriculation au RCS (numéro de SIREN) qui est généralement composé de 9 chiffres
  • La date de création de votre société
  • Les activités professionnelles que vous avez prévue au sein de l’entreprise
  • L’existence de la moindre procédure collective. Cela est par exemple le cas pour une liquidation judiciaire ou un redressement.

N’oubliez pas que ces informations peuvent changer au fil du temps. C’est pour cette raison que l’extrait KBIS auto entrepreneur est valide pendant 3 mois au maximum. Vous devez de ce fait vous préparer à vous en procurer régulièrement et au bon moment.

Qui peut déposer la demande d’un KBIS ?

En tant que dirigeant de l’entreprise, vous êtes libre de demander un extrait K en tant qu’auto-entrepreneur. Notez en outre que ce document est considéré comme étant public. C’est-à-dire qu’un tiers peut parfaitement faire la demande à tout moment à votre place. Il peut agir sur infrogreffe.fr ou se rendre auprès du greffe du tribunal de commerce.

À souligner que l’obtention du document est payante si la demande est déposée par un tiers. Il n’aura qu’à fournir les informations qui lui seront demandées pour obtenir la réponse dont il a besoin. En tout cas, la durée de validité du document est toujours de 3 mois.

Il faire attention à certaines risques concernant l’absence d’un extrait KBIS auto-entrepreneur

Vous devez vous préparer à certaines sanctions si votre entreprise n’est pas enregistrée auprès du RCS. Cela indique que vous ne possédez pas non plus un extrait K. Vous risquez de vous retrouver à payer des astreintes jusqu’à ce que vous immatriculez votre société. Un juge commis à la surveillance du RCS peut d’un autre côté vous forcer à légaliser votre activité.

A lire également  Formulaire 2573 : Tout savoir sur la déclaration de cessation d'activité pour la TVA et les impôts directs

Les sanctions peuvent aller jusqu’à une amende de 45 000 € accompagner de 3 ans d’emprisonnement. Ces peines peuvent être infligées si vous refusez volontairement d’enregistrer votre entreprise. Vous devez vous attendre à des contrôles de l’URSSAF.

Comment modifier son extrait Kbis ?

Pour effectuer des modifications sur son extrait Kbis, il est essentiel de suivre une procédure spécifique afin de garantir l’exactitude des informations enregistrées. Dans un premier temps, il est recommandé de se rendre au greffe du tribunal de commerce où l’entreprise est enregistrée. Une fois sur place, il faut présenter les documents justificatifs appropriés pour prouver les changements nécessaires, tels que les statuts mis à jour, les modifications concernant l’identité du dirigeant, les nouveaux renseignements sur l’adresse, ou toute autre information pertinente.

Le greffe procédera ensuite à une vérification minutieuse des documents soumis afin de s’assurer de leur validité et de leur conformité aux règles et réglementations en vigueur. Une fois ces vérifications effectuées, il procédera à la mise à jour de l’extrait Kbis en y intégrant les modifications demandées. Pour en savoir +, vous pouvez vous rendre sur le site infonet.

Les différences entre l’extrait Kbis pour les auto-entrepreneurs et les autres formes d’entreprises

L’extrait Kbis est un document essentiel pour toutes les formes d’entreprises, qu’il s’agisse d’une entreprise individuelle, d’une société ou d’une auto-entreprise. Cependant, il existe des différences spécifiques entre l’extrait Kbis pour les auto-entrepreneurs et celui des autres formes d’entreprises.

Tout d’abord, il convient de noter que l’appellation de l’extrait Kbis diffère pour les auto-entrepreneurs. Il est communément appelé « extrait K » plutôt que « extrait Kbis ». Cette distinction est importante à prendre en compte lors des démarches administratives ou des échanges avec des tiers. Une différence notable concerne les informations fournies dans ce document pour les auto-entrepreneurs. Contrairement aux autres formes d’entreprises qui peuvent avoir des informations détaillées sur leur structure juridique, leur capital social, leurs dirigeants, etc., l’extrait K pour les auto-entrepreneurs est généralement plus succinct. Il se concentre principalement sur l’identification de l’auto-entrepreneur, son numéro SIREN, la date de début d’activité et les activités professionnelles exercées.

A lire également  Le portail Bimedia : un atout majeur pour booster la rentabilité de votre commerce de proximité

Une autre différence réside dans les modalités d’obtention. Pour les auto-entrepreneurs, la demande peut être effectuée en ligne sur des plateformes dédiées, telles que le site officiel de l’URSSAF. Cette procédure est souvent simple et rapide, permettant aux auto-entrepreneurs d’obtenir ce document officiel dans un court délai. En revanche, les autres formes d’entreprises, telles que les sociétés ou les entreprises individuelles, doivent généralement passer par des démarches administratives plus complexes pour obtenir leur extrait Kbis. Cela implique de s’adresser au greffe du tribunal de commerce compétent ou de faire appel à des prestataires spécialisés pour effectuer la demande.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*