Comment éviter les plus-values immobilières ?

Dans le domaine de l’immobilier, vous pouvez faire plusieurs opérations. Qu’il s’agisse de l’achat d’un bien ou de sa vente, tout concourt à l’émergence de l’immobilier. Parfois, lors de l’achat d’un bien quelconque ou de la vente d’un bien, le gain que l’on peut réaliser est dans la norme, soumis à une très forte imposition. Cette imposition fait que vous serez obligé de payer certains frais. Heureusement qu’il existe de nos jours des moyens adéquats pour éviter cette imposition. Découvrez dans cet article les astuces qu’il vous faut pour éviter les plus-values immobilières.

Faites une majoration du prix d’achat de votre bien en le désignant comme votre résidence

Dans l’optique de réduire considérablement les impositions de votre plus-value, vous devez prendre certaines dispositions très importantes. Même s’il semble parfois difficile de ne pas payer les plus-values, il a bien des moyens d’en échapper. La toute première chose que vous devez faire est de majorer le prix d’achat de tous les frais supportés au cours de l’acquisition. Ces frais sont liés à ceux versés à l’agence immobilière ou au notaire. Dans le cas où vous allez vous retrouver dans l’incapacité de justifier ces frais, vous avez la possibilité de faire une déduction d’un montant très forfaitaire du prix de votre bien immobilier. Aussi, cette déduction peut être faite lorsque vous réalisez des travaux dans votre résidence. L’option que vous avez est de faire la déduction des frais réels utilisés ou d’utiliser le forfait de 15 pour cent. Autre possibilité que vous avez, est de faire une désignation du bien en tant que votre résidence principale. Cette procédure vous évite les exonérations. Toutefois, il faut rappeler que l’administration fiscale devra passer à une vérification pour savoir si c’est réel. Dans ce cas, vous devez présenter certains papiers précis.

A lire également  Ai-je le droit de rompre mon contrat en intérim ?

Optez pour les autres exonérations sur la plus-value

Vous avez d’autres exonérations sur la plus-value qui vous seront favorables. Il y a des exonérations qui sont accordées aux non-propriétaires, aux retraités et même aux non-résidents fiscaux. Vous pouvez alors bénéficier et profiter de ces exonérations autant que vous voudriez. Concernant l’exonération pour les non-propriétaires, ils ont une durée de deux ans pour acheter leur résidence principale. Concernant les exonérations sur la plus-value, c’est un moyen qui vous aide non seulement à ne pas payer les plus-values, mais aussi vous rend indépendant.

Profitez au maximum de l’abattement qui est lié à la durée de détention du bien

Pour éviter les plus-values immobilières, vous avez d’autres possibilités. Il s’agit de procéder, six années après l’achat de votre bien, à la vente de ce dernier. Une chose est sûre, vous n’allez pas perdre. Si vous le faites ainsi, vous pouvez profiter d’un réel abattement de 6 pour cent pour l’impôt. Et ce, sur le revenu jusqu’à la 21e année de détention sans rien craindre. Il faut dire que cet abattement sur la plus-value, parfois, est réduit à 4 pour cent dans une période donnée. De ce fait, si cela dépasse 30 années, vous n’auriez plus d’impôts à payer sur votre plus-value à jamais. Faites le choix.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*