Un bilan fonctionnel, pourquoi faire ?

Ce sont les gestionnaires qui utilisent le bilan fonctionnel. Le fait d’utiliser ce dernier permet d’évaluer l’équilibre financier d’une société. On peut même dire que ce bilan est construit à partir du bilan comptable. Son rôle est de permettre au gestionnaire d’en savoir plus sur la provenance de l’argent de la société et de classer les opérations par fonction. Pour en savoir plus sur ce bilan fonctionnel, suivez ces quelques lignes. 

Un bilan fonctionnel, kézako ? 

Dans ce tableau, les postes sont ordonnés par fonction et par degré de liquidité. Pour faire simple, c’est dans ce bilan que les emplois ainsi que les ressources sont classés par fonction. La réalisation de ce bilan se fait à partir des données brutes trouvées dans le bilan comptable. Et grâce à cela, il est tout à fait possible d’analyser les masses qui sont présentes dans un bilan comptable. Comme mentionné en haut, le bilan fonctionnel permet de savoir d’où viennent l’argent et comment l’employé. Quand on parle de bilan fonctionnel, les termes actifs et passifs sont remplacés par les notions d’emplois et des ressources.

Pourquoi réaliser un bilan fonctionnel ?

Le fait de réaliser un bilan fonctionnel permet à votre entreprise de bénéficier d’un grand nombre d’atouts. Pour commencer, sachez que c’est la meilleure solution pour analyser la structure financière de l’entreprise. Il offre même la possibilité de comparer les emplois et les ressources tout en mettant en évidence les différents cycles tels que :

  • Le cycle durable : qui compare les investissements durables et les financements stables
  • Le cycle d’exploitation qui sert à comparer les stocks et les dettes relatives à l’exploitation
  • Le cycle hors exploitation : une comparaison entre les créances et les dettes diverses
  • Le cycle de trésorerie qui consiste à réaliser une comparaison entre la trésorerie active et passive.
A lire également  Licenciement économique : préavis de licenciement et fin du contrat de travail

Le bilan fonctionnel est souvent utilisé dans le but de vérifier l’équilibre financier d’une entreprise. Pour cela, le gestionnaire doit mener une analyse fonctionnelle.

Présentation d’un bilan fonctionnel

Quand on parle bilan fonctionnel, on pense tout de suite à un tableau financier. Sur ce tableau, on distingue parfaitement les emplois et les ressources de l’entreprise. On y trouve également les différents cycles économiques de la société. Le cycle d’investissement représente les actifs stables qui sont destinés à résider durablement dans l’entreprise. Le cycle de financement qui représente les ressources stables comme les capitaux propres et les dettes financières à long terme. Le cycle d’exploitation regroupe les opérations qui relèvent de la production de l’entreprise. Il est aussi important de vous faire savoir que dans un bilan fonctionnel, les emplois sont évalués à leurs valeurs brutes.

Passé d’un bilan comptable d’un bilan fonctionnel

Il est tout à fait facile de passer d’un bilan comptable à un bilan fonctionnel. Pour cela, il est important de procéder par le retraitement de certains postes du bilan comptable. Sans oublier certains éléments hors bilan. Sachez que chaque entreprise peut avoir leurs propres retraitements. Ils peuvent être différents en fonction de chaque société. On vous recommande donc de tenir compte des principaux retraitements. Parmi ceux-là, on peut citer les reclassements à prévoir tels que les amortissements et les provisions.

Il y a aussi l’intégration des engagements hors bilan comme les effets escomptés non échus et les immobilisations financées par crédit-bail. Et pour finir, on peut également parler des éliminations à prévoir qui concernent le poste capital souscrit non appelé et aussi les primes de remboursement. Une fois que le gestionnaire a réalisé les retraitements nécessaires, il peut tout à fait passer à l’évaluation de l’équilibre financier de l’entreprise.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*