Quels critères doit remplir une entreprise avant son entrée en bourse ?

L’entrée en bourse d’une entreprise est destinée à faire accroître beaucoup plus celle-ci ou à lui éviter la faillite. Cependant, il existe des prérequis qu’elle doit absolument connaître. Cela lui permet d’éviter les nombreux pièges qui peuvent conduire l’AMF à ne pas accorder son autorisation. Avez-vous des questionnements par rapport à ce sujet ? En vue d’apporter des réponses à vos questionnements, voici quelques critères à remplir pour une introduction en bourse réussie.

Fournir des états financiers et des comptes rendus annuels transparents à l’AMF

L’AMF (Autorité des Marchés Financiers) est cet organisme qui juge apte une entreprise à entrer en bourse. Elle a à son actif plusieurs critères qu’il faut absolument respecter. À cet effet, vous devez fournir les états financiers et les comptes rendus annuels de votre entreprise. Notez qu’ils doivent être à 100 % fiables afin que votre dossier soit traité puis accepté. Retenez aussi que des actions peuvent être menées pour justifier de la fiabilité de ce que vous fournissez.

S’assurer de vendre certains titres aux investisseurs privés

Avant une entrée en bourse, l’entreprise doit s’assurer de détenir des investisseurs privés à son bord. Si elle n’en disposait pas, c’est le moment de les introduire. Les investisseurs privés se définissent comme des personnes extérieures et neutres à l’entreprise. Elles peuvent obtenir des parts dans l’entreprise à environ 10 % du capital social. Notez que selon le type de marché, ce pourcentage peut varier.

S’assurer que les investisseurs possèdent un minimum de quota de titre

Un critère à prendre en compte est de s’assurer que les investisseurs disposent d’un minimum de quota des titres. Cela représente une mise en sécurité sur leur investissement. Cela représente également un excellent moyen pour obtenir l’autorisation de l’AMF.

A lire également  Quel est le rôle des membres du comité d'entreprise ?

Des conditions en tenant compte du type de marché

Il existe d’autres critères à remplir lorsqu’une entreprise décide d’entrer en bourse. Ils varient en fonction du type de marché choisi par cette dernière.

Eurolist

Une entreprise qui désire entrer en bourse sur Eurolist doit fournir des comptes consolidés. Ces derniers doivent être certifiés par le commissaire aux comptes. Aussi, ils doivent être réalisés au minimum sur 3 ans avant la demande d’autorisation adressée à l’AMF.

Euronext Growth

Lorsqu’une entreprise souhaite entrer en bourse avec Euro Growth, elle doit remplir les conditions émises par la COB (Commission des Opérations en bourse). Il s’agit des obligations comptables de l’entreprise qui n’inclut pas les clauses d’agrément dans son fonctionnement.

Euronext Access

Toute entreprise qui a la volonté d’opter pour Euronext Access doit avoir à son actif un minimum de 1,5 million d’euros. Elle a aussi obligation de procéder à l’émission de 10 000 actions qui équivalent au moins à 20 % du capital initial. Il s’agit entre autres de démarches parfaitement sécurisantes pour les investisseurs.

En somme, à la pensée d’une introduction en bourse, une entreprise se doit de penser à certains critères. Cet ensemble est fourni à l’AMF pour validation et autorisation. Cependant, notez qu’après validation du dossier, des étapes importantes sont à respecter pour une meilleure introduction en bourse.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*