Comment gérer les impayés ?

La gestion des impayés constitue l’une des principales préoccupations de tout dirigeant d’entreprise. Cependant, il s’agit d’une situation embarrassante qui risque de se manifester à tout moment. La mauvaise gestion des impayés est susceptible de paralyser l’entreprise, ce qui nécessite une connaissance profonde, en matière de procédure. Face aux impayés, il faut recourir aux méthodes suivantes.

Les procédures à suivre dans la gestion des impayés

Lors du recouvrement des impayés, au sein des clients, la mise en place d’une meilleure gestion stratégique est inévitable. Cela concerne le respect de certaines étapes de la procédure de recouvrement. Elles commencent par la conciliation qui est reconnue comme une méthode efficace et simple, à la suite d’un impayé. La prise de contact peut s’effectuer par l’envoi d’un e-mail ou l’appel téléphonique. Il s’agit d’un rappel d’échéance, concernant la facture en instance.

Si cette première étape ne fonctionne pas, l’envoi d’une lettre de relance constituera la deuxième étape. C’est une occasion pour proposer à nouveau un délai de paiement, majoré d’une indemnité de retard. Lors de l’échec des relances successives, la meilleure méthode est la mise en demeure. C’est un moyen d’informer le client de l’éventuelle action judiciaire, en l’absence du paiement.

Le recours aux services externes

Certains renseignements commerciaux sont gratuits, tandis que d’autres nécessitent une somme très réduite. En effet, cela vous permet d’accéder aux informations concernant un client pour commencer une relation commerciale. Il existe notamment des entreprises spécialistes en renseignement commercial afin de mener des enquêtes plus avancées.

Une autre option consiste à recourir à une entreprise spécialisée dans le recouvrement. C’est une solution très efficace que ce soit pour un recouvrement judiciaire ou un recouvrement amiable. Elle permet d’accéder à un contrat qui répond parfaitement à ses besoins. D’autant plus, il permet de confier la totalité du processus de la gestion d’impayés.

A lire également  Quelle est l’utilité d’un business model ?

À l’aide de l’affacturage, on peut déléguer complètement la gestion de la poste client à un factor. Ce concept constitue un financement instantané des factures pour la sécurité de la trésorerie. Il ne nécessite pas l’attente d’un règlement effectif.

La prévention des risques d’impayés

Dans la gestion de la prévention des risques d’impayés, la principale étape est la vérification de la solvabilité du client en question. Désormais, il existe un certain nombre de services en ligne, permettant d’obtenir divers renseignements sur les entreprises. Cela peut constituer l’évolution de leur chiffre d’affaires, leur capitalisation et leurs bénéfices.

Par ailleurs, lors de la signature d’un nouveau contrat commercial, il est toujours judicieux de demander un acompte. Malgré tout, la meilleure mesure à prendre consiste à requérir un paiement comptant, relatif aux marchandises. Cela concerne particulièrement l’impossibilité de faire un recouvrement à distance des impayés. En outre, il est tout aussi important que l’entreprise en question dispose des conditions générales de vente et des documents commerciaux suffisamment solides. Ces premières doivent bien mentionner les délais et les conditions de paiement, en particulier la mise en œuvre des pénalités de retard.

La souscription à une assurance contre les impayés

Dans la mesure de la prévention de tous les problèmes relatifs aux impayés, une autre solution très efficace constitue le recours à un service d’assurance à la facture. Il s’agit de l’une des meilleures méthodes d’éviter les souffrances, tout en préservant la santé de sa trésorerie. Cette option convient parfaitement aux PME et aux TPE françaises. C’est une sorte de garantie des factures, assurant la perception des 90 % de la somme, lors de l’échéance. Elle a la particularité de ne pas dépendre du paiement des clients. Les principaux avantages sur cette voie sont :

  • Une alternative à la difficulté de l’affacturage
  • Un coût plus faible
  • La propriété des créances
  • Une meilleure transparence
  • un processus avec courtoisie et tact.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*