Création d’entreprise : les dispositifs d’aide aux étudiants entrepreneurs

La création d’entreprise est un rêve pour de nombreux étudiants qui souhaitent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale dès la fin de leurs études. Fort heureusement, plusieurs dispositifs d’aide existent pour accompagner ces jeunes entrepreneurs dans leur projet. Cet article vous propose un tour d’horizon des différentes aides à la création d’entreprise dédiées aux étudiants.

Le Statut National Étudiant-Entrepreneur (SNEE)

Pour encourager et soutenir les étudiants qui souhaitent créer leur propre entreprise, le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a mis en place le Statut National Étudiant-Entrepreneur (SNEE). Ce dispositif vise à faciliter l’accès des étudiants et des jeunes diplômés à un accompagnement spécifique pour développer leur projet entrepreneurial.

Le SNEE permet notamment de bénéficier d’un aménagement des horaires d’études pour se consacrer à son projet, ainsi que de l’appui du réseau Pôle Entrepreneuriat Étudiant (PEPITE) qui propose des formations, des ateliers et un accompagnement personnalisé. Pour obtenir ce statut, il faut être titulaire du baccalauréat et remplir un dossier de candidature auprès du PEPITE le plus proche.

Les concours et prix dédiés aux étudiants entrepreneurs

Plusieurs concours et prix sont organisés chaque année pour soutenir les projets de création d’entreprise portés par des étudiants. Parmi eux, on peut citer le Prix PEPITE-Tremplin, qui récompense une vingtaine de projets innovants et créateurs d’emploi, avec une aide financière pouvant aller jusqu’à 10 000 euros. Les lauréats bénéficient également d’un accompagnement personnalisé par un PEPITE.

D’autres concours comme le Challenge Projets d’Entreprendre, le Concours Étudiant Lépine ou encore le Trophée des entrepreneurs positifs offrent également des opportunités pour les étudiants entrepreneurs de se faire connaître, de financer leur projet et de bénéficier d’un accompagnement sur mesure.

A lire également  Comment devenir ingénieur logiciel en France ?

Les aides financières pour les étudiants entrepreneurs

Au-delà des prix et concours, il existe aussi des aides financières spécifiques pour accompagner les étudiants dans la création de leur entreprise. La Bourse du Fondateur, par exemple, est une aide accordée par certaines écoles ou universités aux étudiants ayant un projet entrepreneurial solide. Le montant varie en fonction des établissements et des critères d’éligibilité.

D’autres dispositifs comme le Prêt Étudiant à taux zéro (PEZ) ou encore le Fonds de prêts d’honneur permettent également aux étudiants entrepreneurs de bénéficier de financements pour lancer leur entreprise. Il est également possible de solliciter des subventions auprès des collectivités territoriales ou des structures dédiées à l’accompagnement des créateurs d’entreprise, comme les Chambres de commerce et d’industrie (CCI).

Le dispositif ARCE : une aide à la création d’entreprise pour les demandeurs d’emploi

Enfin, il convient de mentionner le dispositif ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise), qui concerne les étudiants demandeurs d’emploi ayant obtenu le SNEE. Cette aide financière, versée par Pôle emploi, permet de percevoir 45% du montant total des droits au chômage restants sous forme de capital. L’ARCE est destinée à faciliter le démarrage et le développement de l’entreprise créée par l’étudiant entrepreneur.

Pour conclure, les étudiants souhaitant créer leur entreprise disposent aujourd’hui de nombreux dispositifs pour les accompagner dans leurs démarches. Que ce soit grâce au SNEE, aux concours et prix dédiés ou aux différentes aides financières disponibles, les jeunes entrepreneurs ont toutes les cartes en main pour se lancer dans la réalisation de leur projet.